Biodiversité - Conservation

Le Grand Aquarium de Saint-Malo est concerné par la biodiversité et sa conservation. Découvrez les accords qui assurent la pérennité des espèces animales.

BIODIVERSITE

Sensibilisation : apprendre la mer !

Chaque année, le Grand Aquarium de Saint-Malo accueille près de 20 000 enfants en ateliers pédagogiques. C’est une grande chance pour les sensibiliser à la richesse et à la préservation de la biodiversité.

De nombreux axes de sensibilisation sont abordés lors de ces ateliers destinés aux scolaires mais également lors de nos animations ouvertes au public pendant les vacances. En voici deux exemples :

1. Les relations entre les espèces

C’est la base de la diversité du vivant. Sans cela, la vie ne pourrait être maintenue.

A part les relations de chaînes alimentaires, certaines espèces entretiennent entre elles d’autres types d’échanges particuliers pouvant être définis :

  • La symbiose : c’est une relation durable et dépendante entre deux animaux d’espèce différente. L’un ne peut vivre sans l’autre et les bénéfices sont réciproques. Ex : le corail et la zooxanthelle.
  • Le mutualisme : c’est une collaboration entre deux animaux d’espèce différente. C’est un échange de services. Ex : le poisson clown et l’anémone de mer.
  • Le commensalisme : un animal commensal côtoie une autre espèce en profitant d’elle sans lui nuire. L’autre espèce n’en tire aucun avantage mais n’est pas affectée. Ex : le poisson pilote et le requin.
  • Le parasitisme : l’animal parasite tire avantage de cette association au détriment de l’autre espèce. Ex : un pou de mer et un poisson.

2. La préservation de l’estran : pour une pêche à pied et une consommation responsable !

Quelques règles de bonne conduite lors d’une découverte de l’estran :

La mer est en perpétuel mouvement. Les enfants doivent rester près des adultes et ne doivent pas s’approcher des vagues.

  • Il ne faut pas jouer avec les animaux. Une simple observation suffit pour apprendre !
  • Il faut toujours remettre les cailloux à leur place. Ce sont les abris pour de nombreux animaux.
  • Il faut ramasser et jeter où il se doit les déchets polluants de la laisse de mer ainsi on sauve de nombreux animaux !

La pêche à pied est très réglementée. Elle est autorisée toute l’année mais dans une limite de poids variable selon les espèces ramassées.

La gratte à main, le couteau et la pioche (pour les huîtres) sont les seuls outils autorisés.

L’accès aux zones de pêche est interdit aux véhicules motorisés.

Le produit de la pêche à pied ne peut être vendu.

Il faut respecter les tailles minimales de capture afin que les animaux puissent avoir le temps de se reproduire et surtout, n’ayez pas les yeux plus gros que le ventre !

Devenez un consom’acteur responsable !

Plus d'informations sur le site internet de Mr Goodfish

 

Les statuts de protection

Le Grand Aquarium de Saint-Malo présente des centaines d’espèces différentes d’animaux aquatiques. Parmi celles que vous pouvez observer, certaines sont considérés comme menacées.

Afin d’en savoir plus sur les statuts de protection des animaux, voici les 3 principaux repères permettant d’en apprendre davantage sur le niveau de menace des espèces.

La convention de Washington ou CITES

C’est un traité international sur le commerce mis en vigueur en 1975. Il est formé de 175 pays membres.

Cette convention concerne la faune et la flore sauvage menacée d’extinction. Elle réglemente le commerce des espèces pour s’assurer de leur survie. Elle concerne les animaux et les végétaux vivants mais également tous les produits dérivés de ceux-ci (coquilles, carapaces, bois, fourrures, squelettes…).

Les espèces sont classées dans trois annexes selon leur niveau de menace afin d’indiquer dans quelle mesure elles peuvent être exploitées et commercialisées.

  • L’annexe I : elle regroupe les espèces menacées d’extinction. Leur commerce est totalement interdit sauf, après accord, pour la recherche scientifique ou la gestion des populations.
  • L’annexe II : elle contient les espèces dont l’état de conservation ou la surexploitation peut menacer leur survie. Ces espèces peuvent être commercialisées mais avec un numéro de suivi et une traçabilité sans faille.
  • L’annexe III : elle liste les espèces dont les pays membres de la convention souhaitent que le commerce soit réglementé. C’est un peu la liste d’attente avant de passer en annexe I ou II ou, par chance, de sortir de la convention.

L’UICN ou IUCN

C’est l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature. Elle a été fondée en 1948.

C’est une ONG internationale regroupant des scientifiques et des passionnés de la faune et de la flore.

Son rôle pour les espèces animales et végétales est d’informer, d’encourager, d’assister et d’influencer les différents pays à la conservation des espèces en publiant une liste rouge (Red list). Cette liste est mise à jour régulièrement et consultable sur le site Internet. Elle répertorie les espèces en danger dans le monde. Le degré du danger est établi selon les observations et les données scientifiques de longue date.

Voici un diagramme des différents niveaux utilisés pour classer les espèces dans la liste rouge.

La convention de Bonn ou CMS

C’est une convention sur la conservation des espèces migratrices de la faune sauvage dont le texte est entré en vigueur en 1983.

Elle est divisée en 2 annexes :

  • L’annexe I : elle regroupe la liste des espèces en danger risquant l’extinction. Tout prélèvement des espèces est interdit.
  • L’annexe II : elle liste les espèces dont l’état de conservation est défavorable. Pour ces espèces, il faut mettre en œuvre des mesures rétablissant le bon état des populations.

 

CONSERVATION

Sensibilisation

L’Océan est à l’origine de la vie sur Terre. C’est une incroyable réserve d’êtres vivants. Acteur principal dans le maintien du climat, il détient également des ressources médicinales et alimentaires vitales. Le Grand Aquarium, comme de nombreuses autres structures, est impliqué dans la préservation des écosystèmes. Il vise à sensibiliser le grand public à la préservation des espèces dans le but d’éduquer et d’informer de manière ludique et pédagogique sur notre rôle de conservation.

Les signalétiques, les animations ainsi que les nourrissages des espèces permettent d’en apprendre davantage sur nos pensionnaires et leurs conditions de maintenance. Il est important pour nous de montrer au public notre engagement envers la préservation des espèces sauvage et notre implication pour leur conservation.

La reproduction

Dans la mesure du possible, nous essayons d’acquérir des animaux provenant d’élevage afin d’éviter un prélèvement en milieu naturel. C’est le cas pour les hippocampes, les coraux et quelques poissons.

La maintenance des espèces d’animaux sauvages ou d’élevages permet, si de bonnes conditions sont réunies, d’obtenir des reproductions profitant alors à la bonne conservation de ceux-ci.

Depuis son ouverture, le Grand Aquarium a eu la chance de voir naître des jeunes homards, raies, roussettes, hippocampes, syngnathes, poissons clowns, lompes, seiches, coraux, anémones, apogons…

Toutes ces reproductions permettent de peupler nos bassins sans devoir acquérir de nouveaux individus mais également de pouvoir réaliser des échanges avec d’autres structures.